Carole Quettier

  • 17.01 | 20h
  • 18.01 | 20h
  • 19.01 | 20h
micadanses-Paris Carole Quettier

Mes « soudains »

[création]
Durée : 22 min
Tarifs : de 10€ à 16€
Infos pratiques :

Soirée partagée avec Anne-Sophie Lancelin

Ce solo féminin créé et interprété par Carole Quettier s’affiche autant comme une introspection — normal, c’est un solo — que comme une interrogation sur la vertu de la danse. Vertu à tester les limites du corps ou plutôt à rencontrer cette frange où l’abandon guette, où le lâcher prise s’aventure, où le trouble devient moteur. « Comment le corps pourrait-il rendre sensible, se faire le traducteur des perturbations de la réceptivité, de l’altération du jugement, de l’appréciation faussée du temps et de l’espace, de ses accélérations forcenées, d’une forme de dissolution du sujet par l’incertitude de ses contours, des variations et des oscillations auxquelles il est soumis ? » s’interroge la chorégraphe. Le titre, Mes « soudains», ajoute également la notion impérieuse de l’instant, du « sur le vif » et du « aux aguets ». Ainsi la danse, par la lucidité́ qu’elle exige et les abandons qu’elle autorise, devient  l’âme sœur avec qui tout est possible.

Biographie

Carole Quettier se forme à la danse contemporaine au CCR de Rennes puis au CNSM de Paris (Susan Alexander, Joëlle Mazet, Peter Goss, André Lafonta, Christine Gérard et Martine Clary). Elle est interprète pour Hervé Robbe au CCN du Havre puis rencontre Daniel Dobbels (Cie De l’Entre-Deux) et danse chacune de ses créations. Elle l’assiste également à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris dans le séminaire sur « Les rapports entre danse et arts-plastiques ». Elle participe à des tournages pour Alain Fleischer et Danielle Shirman sur l’art et le design. Elle mène en parallèle un travail de recherche et création avec la plasticienne et vidéaste Elise Vandewalle, et la dessinatrice et peintre Marine Bikard.

Elle donne de nombreux ateliers pour des conservatoires, des danseurs amateurs, des adolescents en difficulté et des personnes en situation de handicap mental. En 2018 elle chorégraphie son premier solo Midi sans paupière (Festival Bien fait ! 2019). En 2020 elle rejoint la compagnie Atmen, Françoise Tartinville pour la création Collage et en 2021 la compagnie Hekla, Eva Assayas, pour la création Dans le creux de l’absence.

Elle chorégraphie un second solo Mes « soudains », autour de lectures d’Henri Michaux, création Festival Faits d’hiver 2022.

Production

Production : micadanses-Paris

Accueils studio : Le Carreau du Temple, CN D Centre national de la danse

Distribution

Chorégraphie et Interprétation : Carole Quettier
Lumières : Manuella Rondeau
Musique : Mauricio KAGEL par Alexandre Tharaud, MM51, Rrrrrrr… Rag – time-Waltz, Unguis incarnatus est

Photo © Laurent Paillier