Edito

Être présent

Cette vingt-troisième édition est la plus importante de l’histoire du festival. 15 lieux de diffusion, 54 représentations, 15 créations*. Sans défi ni mauvais caractère, simplement en suivant notre erre puissante qui depuis plusieurs années nous conduit à la découverte de nouveaux partenaires de diffusion. Un déploiement remarquable donc qui se concrétise vraiment en petite couronne. Les étapes du parcours sont moirées, chatoyantes, du Local aux Abbesses, de Châtillon aux Lilas, de Saint-Ouen à Gentilly, du Carreau à micadanses. Ce n’est pas le tournis qui nous prend mais la curiosité qui nous taraude, l’énergie qui nous anime et cette sorte de joie d’aller, d’aller vers l’autre, de (se) découvrir.
Faits d’hiver affirme son attachement aux chorégraphes qui composent la danse contemporaine, quelque soit leur génération et leur reconnaissance. Il est nécessaire de présenter dans un même festival Béatrice Massin et Malika Djardi, Myriam Gourfink et Nina Vallon, Arthur Perole et Rebecca Journo, Mickaël Phelippeau et Yves-Noël Genod, Yvann Alexandre et Mathilde Rance…
Et aussi Mié Coquempot, disparue l’an passé, qui voit la réalisation de son dernier projet dans son entièreté (Offrande à la Mac de Créteil). Et d’engager également une attention soutenue à la danse et au handicap. Et de faire confiance. Et d’écouter le bruissement des pas, l’envol des corps, l’appel du soir…
Pas de manifeste mais manifester haut et clair ce que la danse apporte à tous. Et faire ce que l’on doit, pour les artistes, les publics. Être présent.

Christophe Martin

* 12 lieux de diffusion,  34 représentations, 11 créations en 2020

Entretien
avec Christophe Martin

directeur du Festival Faits d’hiver et de micadanses

«  La danse pense avec le cœur. Pas besoin de comprendre, mais juste se laisser aller  »

lire la suite

FAITS D’HIVER 2021, C’EST

Créations

Compagnies

Représentations

Lieux