And since it s allnatural you can celebrex 200 mg info order Yerba Diet..

EDITO

Si vous croyez que la danse contemporaine est de tout repos, autant vous avouez tout de suite que non, décidément non, elle ne vous facilite pas la vie. Pourquoi ? Mais, c’est ce que dit si bien Jean-Luc Godard, « une saturation de signes magnifiques qui baignent dans la lumière de leur absence d’explication », et même s’il l’a pensé pour le cinéma, il ne savait sans doute pas que sa formule limpide convenait idéalement à la danse comme art : la chorégraphie ! Cependant, et donc, quelle chance ! Vous voilà devant des corps en mouvement qui ne vous imposent aucune obligation, aucun sens pré-inscrit, aucun enjeu pré-maché. Sur la scène, la danse vous offre la liberté d’être, instaure votre libre arbitre comme déterminant, essentiel. Merci qui ? Alors, un festival de danse, Faits d’hiver par exemple, s’amuse à rajouter du piment, de l’ouverture, de la différence. Car, en sus de la promesse décrite ci-avant, il joue des espaces de représentations, de leurs configurations chaque fois particulières. D’ailleurs, on peut circuler d’un lieu à l’autre, on peut se concentrer sur son quartier, on peut oser aller justement dans celui que l’on ne connaît pas. En sus du sus, les chorégraphies se déploient en grand, beaucoup de danseurs, en intime, vers les solos et duos, en compagnie d’artistes plus ou moins reconnus, ou même à découvrir. Et pour corser définitivement la proposition artistique du festival, assumons la différence des âges, l’idée d’une passation, d’une transmission à l’intérieur même de ces cinq semaines, 36 représentations, neuf créations… On danse toujours avec quelqu’un, même s’il est devant nous, sur scène. Ainsi l’invitation à la danse n’est plus celle du bal d’antan où l’on faisait tapisserie, elle surgit, souriante, au détour d’un théâtre, d’un programme, rien de plus facile. Finalement, vous voyez, la danse contemporaine est de tout repos, elle se niche partout, elle, mystérieuse et belle, vous attend. Christophe Martin

Le Teaser de l’édition 2019