2023 Myriam Gourfink / Nulle part & partout

Myriam Gourfink

Nulle part & partout [création]

  • 18.02 | 14h30
Durée : 30 min
Tarifs : entrée libre

Quand l’exploration du geste, paysage de l’histoire intime, fait œuvre

On connaît mieux l’univers précis et envoûtant de Myriam Gourfink que sa démarche à destination des amateurs, dont Nulle part & partout est l’une des expressions. Dans cette création rassemblant une trentaine d’amateurs de différents âges et horizons, elle s’intéresse aux gestes qui accompagnent notre parole : rotation de mains, hochement de têtes, plissement de la bouche, écarquillement des yeux, comme autant de « sous-langues » personnelles, signées culturellement, reflets de vies et de souvenirs. Ce matériau riche devient la matière première de la chorégraphie qui s’ouvre à tous, performeurs et auteurs émérites de cette langue qui danse.

Biographie

Danseuse et chorégraphe de nombreuses pièces, Myriam Gourfink est engagée dans une recherche sur l’écriture du mouvement depuis 1996. Fondée sur les techniques respiratoires du yoga, sa danse repose sur une organisation rigoureuse des appuis et une conscience aigüe de l’espace. À la fois abstraite et sensible, elle se caractérise par sa lenteur et une implication des interprètes qui sont amenés à effectuer des choix à l’intérieur des partitions.
Comme les musiciens, la chorégraphe a développé une écriture symbolique pour composer l’univers géométrique et l’évolution poétique de la danse. À partir de la Labanotation qu’elle a étudiée auprès de Jacqueline Challet Haas, elle poursuit depuis 20 ans une recherche pour formaliser son propre langage de composition. Chaque chorégraphie invite l’interprète à être conscient de ses actes et de ce qui le traverse. Les partitions activent sa participation : il fait des choix, effectue des opérations, fait face à l’inattendu de l’écriture, à laquelle il doit répondre instantanément.

Pour certains projets, les partitions intègrent des dispositifs (informatisés) de perturbation et re-génération en temps réel de la composition pré-écrite : le programme gère l’ensemble de la partition et génère des millions de possibilités de déroulements. Les interprètes pilotent – via des systèmes de captation – les processus de modification de la partition chorégraphique, qu’ils lisent sur des écrans LCD. Le dispositif informatique est ainsi au coeur des relations d’espace et de temps. Il permet, au fur et à mesure de l’avancement de la pièce, la structuration de contextes inédits.

Figure de la recherche chorégraphique en France, reconnue comme telle et invitée par de nombreux festivals internationaux, Myriam Gourfink a été artiste en résidence à l’IRCAM, au Fresnoy/Studio national des arts contemporains, au Forum de Blanc-Mesnil, ainsi qu’à micadanses à Paris. Elle a également dirigé de 2008 à 2013 le Programme de recherche et de composition chorégraphiques (PRCC) de la Fondation Royaumont, et programmé, en 2012, le cycle « Les danses augmentées » à la Gaîté Lyrique.

Soutenue par le Centre Pompidou depuis 1999, son travail a fait l’objet d’un focus dont le thème était « Les formes du temps » lors de l’inauguration du Centre Pompidou x Westbund Museum Project à Shanghai en 2019.

Elle est l’auteure, avec Yvane Chapuis et Julie Perrin, du livre Composer en danse – Un vocabulaire des opérations et des pratiques publié par Les presses du réel en janvier 2020.

Myriam Gourfink est artiste associée au Théâtre du Beauvaisis.

Production

Production : Loldanse / Cie Myriam Gourfink
Coproduction : micadanses-Paris, Le Carreau du Temple
Loldanse est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Île-de-France.

Distribution

Avec le festival Everybody

Conception : Myriam Gourfink
Musique : Kasper T. Toeplitz
Un projet de Myriam Gourfink avec des performeurs amateurs locaux
Ateliers menés par Myriam Gourfink, Kasper T. Toeplitz, Carole Garriga et Véronique Weil
Production : Matthieu Bajolet
Communication : Cédric Chaory

photo ©  KALIMBA – Musée La Piscine – Architectes : Albert Baert 1932, Jean-Paul Philippon 2001 et 2018