2022 Marinette Dozeville / AMAZONES

  • 02.02 | 19h30
  • 03.02 | 19h30
Le Carreau du Temple Marinette Dozeville

AMAZONES

[création]
Durée : 90 min
Tarifs : de 10€ à 20€

« Elles affirment triomphant que tout geste est renversement », phrase tonitruante extraite des Guérillières de Monique Wittig qui sonne comme un avertissement au spectacle de Marinette Dozeville où sept femmes nous attendent et déploient en danse un possible féminisme. La chorégraphe poursuit, après un solo inspiré de Lilith, son interrogation tonique des figures mythiques féminines qui dépassent les restrictions habituelles de la société. AMAZONES est un superbe chant choral qui construit, en écho au style incantatoire du livre, une danse évocatrice « qui réconcilie la violence du combat et la douceur de l’utopie ». Engagement, endurance, irrévérence : une meute en chasse qui peut pourtant « se permettre de conjuguer militantisme, tendresse et joie, et ainsi, passer de la provocation à la désinvolture ». La chorégraphie toute de rituel et de sauvagerie, d’énergie vitale et d’alanguissement, nous entraîne irrésistiblement sur le sentier de la révélation.

Biographie

Découvrant très tôt la nécessité du mouvement et de l’effort comme expression de soi au monde, Marinette Dozeville suit un cursus en danse classique au CNR de Versailles puis au Conservatoire Marius Petipa de Paris. Formée à la danse contemporaine à l’Atelier de l’Envol, elle y découvre l’univers de nombreux chorégraphes, tel Hervé Diasnas, avec qui elle continue de travailler. Elle affirme ainsi son affinité pour la puissance du geste et l’engagement du corps au plateau.

Interprète et collaboratrice auprès de Christine Brunel, Valérie Lamielle, Julie Nioche, Catherine Toussaint, Angélique Friant, elle développe parallèlement son travail d’auteure. Confrontant son processus d’écriture à d’autres univers, elle met en place des rencontres artistiques, via le projet MU avec des marionnettistes, vidéastes, plasticiens, développeurs numériques,  et travaille avec de nombreux compositeurs, Sébastien Roux, Hubert Michel, Pierre-Yves Macé, Uriel Barthélémi, Dope Saint Jude.

Fascinée par les figures féminines et véritable obsédée de la culture populaire, ses pièces tirent le fil d’une recherche sur le Féminin, ses mythes et ses représentations (Précaire, MU-Saison 2 / Vénus anatomique, Dark Marilyn(s), Là, se délasse Lilith…, AMAZONES), réactualisant en permanence la question relationnelle entre l’oeuvre et le public à travers pièces, projets participatifs et extensions diverses du plateau (bals, training du spectateur, débats / conférences, collectes de témoignages, Ma vie est un clip, BREAKING THE BACKBOARD).

Production

Soutiens : Le Manège, Scène nationale – Reims ; micadanses – Paris ; Centre Chorégraphique National Roubaix Hauts-de-France – direction Sylvain Groud ; Garance, Scène Nationale – Cavaillon ; Cartonnerie – SMAC, Reims ; Kunstencentrum BUDA Kortrijk ; La Pratique, Atelier de fabrication artistique, Vatan – Région Centre – Val de Loire ; Le Laboratoire chorégraphique – Reims.

La Cie Marinette Dozeville est conventionnée pour trois ans par la Région Grand Est et soutenue à la structuration pour deux ans par la Drac Grand Est – Ministère de la Culture. Elle reçoit le soutien du Conseil Départemental de la Marne, de la Ville de Reims, du Laboratoire chorégraphique de Reims, la Spedidam.

Distribution

Conception et chorégraphie : Marinette Dozeville
Interprétation : Léa Lourmière, Elise Ludinard, Florence Gengoul, Frida Ocampo, Delphine Mothes, Lucille Mansas, Dominique Le Marrec
Musique : Dope St Jude
Voix : Lucie Boscher, Dope St Jude
Conseillère artistique : Julie Nioche Dramaturge : Rachele Borghi
Regard plastique : Frédéric Xavier Liver
Créatrices lumières : Louise Rustan et Agathe Geffroy
Production : Annabelle Guillouf
Diffusion, vidéo, photo : Marie Maquaire
Développement : Julie Trouverie

Photos © Marie Maquaire