2022 François Veyrunes / RÉSONANCE

François Veyrunes | RÉSONNANCE
  • 31.01 | 20h30
Théâtre de Châtillon François Veyrunes

RÉSONANCE

Durée : 65 min
Tarifs : de 13€ à 25€

François Veyrunes a du souffle, il aime à prendre son temps, développer son propos, c’est pourquoi il affectionne les trilogies chorégraphiques où chaque pièce est autonome mais résonne et raisonne avec les autres. Donc RÉSONANCE est le second volet de Humain trop humain, ce cycle existentiel, interrogatif, légèrement inquiet, en tout cas curieux de notre devenir sur cette terre. Embarqué avec sept interprètes, l’enjeu est de s’essayer à une autre vision de nos affects avec l’entour, les autres, l’adversité, la nature, peu importe. D’abord, descendre en soi et voir ce qui bat, ce qui illumine la vie, ce qui est trace ancienne… la danse de Veyrunes essaie de requalifier les relations. Il tente une exploration chorégraphique où l’acceptation de l’extérieur est un impératif vital. S’ensuit une danse de portés, de porte à faux, de ralentis, de précision curieuse, de parcours millimétrés. Car il s’agit de suivre le chemin au plus juste, sans faillir, au bord des corps et des paysages.

 

Biographie

François Veyrunes contribue à l’effervescence chorégraphique Grenobloise des années 70-80 aux côtés de Jean-Claude Gallotta, Christiane Blaise et de toute une communauté de danseurs curieux portés par un appétit pour la recherche et l’expérimentation tout azimut. Il intègre en 1984 le Centre National de Danse Contemporaine à Angers où sa rencontre avec Merce Cunningham est déterminante. Il retrouve Mirjam Berns, artiste invitée au CNDC puis, après un long séjour chorégraphique à New York en 1985/86,  il fonde la Compagnie 47• 49 en 1989. Il cofonde parallèlement le collectif Séisme avec le cinéaste Jean-François Néplaz, le metteur en scène Michel Dibilio et le musicien électro-acousticien Jean-Marc Vivenza.

Ses collaborations avec le cinéma documentaire et expérimental l’incitent à l’écriture de ses premières bandes sons. Il cofonde en 1999 le collectif CitéDanse à Grenoble. Il développe une ligne artistique et un engagement citoyen inscrits dans la durée et met en place un fonctionnement collégial au sein de la compagnie, notamment avec Christel Brink Przygodda et Philippe Veyrunes.

Production

Coproduction : Compagnie 47• 49, Bonlieu SN d’Annecy, Château Rouge, SCIN d’Annemasse, Grand Angle de Voiron, micadanses-Paris, Théâtre(s) Municipal de Grenoble, La Rampe, SCIN d’Echirolles, Théâtre Molière SN de Sète. Le CCN – Malandain Ballet Biaritz
Soutiens en résidences : Le CCN de Rillieux-La-Pape – Direction Yuval Pick, Château Rouge, Scène Conventionnée – Annemasse, MC2: Maison de la Culture de Grenoble, CCN2 Grenoble – Direction Yohan Bourgeois, L’Essieu du Batut à Murols, TMG, Théâtre Municipal de Grenoble
Soutien : Théâtre Le Rive Gauche – Saint-Étienne-du-Rouvray

Distribution

Directeur artistique : François Veyrunes
Chorégraphes et dramaturges : François Veyrunes et Christel Brink Przygodda
Univers plastique : Philippe Veyrunes
Univers sonore : François Veyrunes
Créée avec et interprétée par : Gaëtan Jamard, Sebastien Ledig, Tom Levy-Chaudet, Émily Mézières, Geoffrey Ploquin, Sarah Silverblatt Buser, Francesca Ziviani (en alternance Marie-Julie Debeaulieu)
Régisseur son : Clément Burlet Parendel
Administratrice de production : Valérie Joly-Malevergne
Attachée de production : Karine Trabucco
Chargée de gestion : Céline Rodriguez Musique additionnelle : La Passion selon Saint-Jean  Arvo Pärt

Photos : © Guy Delahaye