2023 Claude Brumachon / Une passion dévoilée

Claude Brumachon Une passion dévoilée
Claude Brumachon

Une passion dévoilée [création]

  • 27.01 | 20h
  • 01.02 | 15h
Durée : 60 min
Tarifs : de 3€ à 5€
Infos pratiques :

conférence dansée

 

Quatre décennies de danse à perdre haleine

 Les « Brumachon-Lamarche », couple indéfectiblement dansant, nous confient enfin une vision de leur parcours remarquable, au-delà d’une certaine timidité ou discrétion. Parcours de vie, certes, parcours de chorégraphies, d’interprétations, de paris, de voyages, de passions. Comment leur esthétique aujourd’hui si reconnaissable, leur signature gestuelle, s’est-elle révélée, développée puis imposée ? Comment crée-t-on certains standards ou classiques de la danse contemporaine française ? D’un trait, de 1981 à aujourd’hui, puisque pour eux, la vie ne peut être que chorégraphique, chorégraphiée, parcourue de projets, d’engagements, à perdre haleine. Plus qu’un bilan, il s’agit de parcourir en vrai, en scène, à la croisée des théâtres, des amis, une des plus belles histoires de la Nouvelle danse française, indestructible !

Biographie

Claude Brumachon est né en 1959, à Rouen. Après avoir suivi les cours aux Beaux-Arts où le dessin l’emmène sur le chemin des corps, il découvre la danse à dix-sept ans avec les Ballets de La Cité dirigés par Catherine Atlani, il y restera deux ans. En 1981, Claude Brumachon rencontre Benjamin Lamarche à Paris, ils commencent aussitôt une recherche commune et originale. Ensemble, ils partent à l’exploration de ce monde nouveau qui s’ouvre par le corps dansant. Claude Brumachon entre 1980 et 1983 travaille avec Chirstine Gérard (La Pierre Fugitive), Karine Saporta ( ) et Brigitte Farges. N’appartenant à aucune école particulière et n’en refusant aucune, Claude et Benjamin scellent leur entente avec un premier duo: Niverolles Duo du col (1982). Avec leur premier groupe, la compagnie les Rixes en 1984, ils inventent une écriture chorégraphique stylisée véhémente et passionnelle ; un geste acéré, vif, une tendresse tourmentée. 

En quatre ans, le chorégraphe crée dix pièces dont (1988) : Texane et Le Piédestal des vierges qui imposent leur style à une gestuelle reconnaissable. Elle enchaîne rapidement des séquences de mouvements tranchés, acérés, découpant le corps et l’espace. La réputation du chorégraphe s’installe. En 1989 émerge Folie, de nouveau un succès. Succès renouvelé en 1996 avec Icare (présenté au 50ème festival d’Avignon) écrit pour Benjamin Lamarche. Parfois tâtonnant, parfois fonçant, Claude Brumachon et Benjamin Lamarche imaginent et inventent de nouveaux mondes. Jamais il n’y a entre eux le moindre doute, les doutes sont dans la danse, dans le comment faire, dans l’incessant questionnement du pourquoi ce corps mouvant qui obsède l’esprit. L’enseignement de leur danse se fait avec l’apprentissage, les cours sont là autant pour transmettre ce tout nouveau savoir, que pour l’affiner. 

Expression du désir – passionnel – et de la sensualité débordante parfois au point qu’on a pu la qualifier de violente, leurs pièces sont des récits de l’indicible, des miroirs de mondes intérieurs déchaînés, poussés jusqu’au bout de leur loi. Claude Brumachon et Benjamin Lamarche se font chercheurs de mouvements poétiques et énergiques. Des errances de Molière, ils font avec Histoire d’Argan le visionnaire (2007) un spectacle en hommage à l’artiste. De la société de consommation, ils font un Festin (2004) charnel et sensuel où la proximité éclate au visage du spectateur. Avec Phobos (2007), ils s’aventurent dans les peurs irrationnelles, universelles ou futiles. Claude et Benjamin créent à partir du corps pour le corps avec le corps. Leurs danses sont autant d’histoires de groupes qui se partagent l’espace de vie, que de solitude face au monde. 

Claude Brumachon a signé plus de soixante-dix chorégraphies originales avec ses propres danseurs, des danseurs d’autres ballets français ou étrangers, des écoles et également avec des enfants. Il a été directeur du Centre Chorégraphique National de Nantes de 1992 à 2015 accompagné par Benjamin Lamarche qui fut co-directeur de 1996 à 2015.

Production

Production : Compagnie Sous la peau
Coproduction : micadanses-Paris

La compagnie Sous la peau est subventionnée par le Ministère de la Culture-Direction régionale des affaires culturelles Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine pour son fonctionnement et ses projets

Distribution

Conférence dansée par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche
Lumières et son en connivence avec Denis Rion et Christophe Zurfluh