Lieu de défouloir, de compétition sexuelle, de mise à nu inconsciente, la piste de danse est le reflet de son époque et chaque personnalité s’y dévoile. Les corps se meuvent, s’exposent, gesticulent, pour le plaisir de danser mais aussi pour le plaisir d’être vu.
Le temps d’un soir, on entre dans la danse d’une micro-société éphémère et hétéroclite, dans la fumeuse lumière des stroboscopes. Le portrait de l’espèce humaine se dessine alors, dans sa représentation la plus crue.
Avec Les rois de la piste, Thomas Lebrun nous propose une traversée funky et amusée des courants de la danse, de la musique et de la mode, armes de séduction massives par excellence. Sous des airs de funk, de musiques house ou électro, on découvre une série de focus mettant en scène ceux qui s’emparent du dancefloor.
Une pièce satiriquement enjouée, tendre et drôle.

Interprète pour les chorégraphes Bernard Glandier, Daniel Larrieu, Christine Bastin, Christine Jouve ou encore Pascal Montrouge, Thomas Lebrun fonde la compagnie Illico en 2000. Implanté en Nord-Pas de Calais, il a été artiste associé à Danse à Lille / CDC de 2005 à 2011. Ces créations sont autant d’univers et d’esthétiques explorés, allant d’une danse exigeante à une théâtralité affirmée. Thomas Lebrun multiplie également les collaborations en France et à l’étranger (Chine, Brésil, Lituanie, Corée du Sud, Russie) et donne une place forte à l’enseignement et à la transmission. Depuis janvier 2012, il dirige le Centre chorégraphique national de Tours.