6.02 | 20h30
8.02 | 19h30

Théâtre de la Cité internationale

Malika Djardi

Pier 7

[création]

Autour d’une pratique se crée une communauté, des espaces dédiés plus ou moins établis, tolérés ou envahis, des figures — de style et de héros —, un langage. Tel a été le cheminement du skateboard aux Etats-Unis. Telle pourrait être comprise la danse contemporaine en France. Pier 7 est un lieu mythique du skate à San Fransisco et Malika Djardi, la chorégraphe, y rejoint JB Gillet, le skater. La friction de leurs pratiques dégage des notions de base partagées : liberté, danger, espace, trajectoire, corps engagé… Des manières d’être ensemble, des jeux de tolérance et d’esquive. Ce riche miroitement des relations engage un spectacle qui comprend bien sûr une résolution scénique mais aussi un film. Leur dialogue représente aussi « une métaphore, dit-elle, de la façon dont on avance, de déplacement en déplacement, dans les spirales de nos vies tourmentées. » Quelle utopie ces arts du mouvement peuvent-il nous offrir ?

 

Biographie

Formée aux Arts plastiques à Lyon puis à la danse (UQAM de Montréal, Centre National de Danse Contemporaine d’Angers), Malika Djardi travaille comme interprète depuis 2011 pour Mélanie Perrier, Joris Lacoste, Ola Maciejewska, Clyde Chabot, Alexandre Roccoli, Robert Whitman, Alex Cechetti et Pierre Droulers. Avec le solo Sa prière (2014) elle mène une première recherche personnelle sur la performance comme objet de documentation. Sa seconde création, le duo Horion (2016), album de sept morceaux dansés, est présentée dans le cadre des Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine Saint-Denis. Vient ensuite la pièce-conférence 3 (2017), qui aborde le genre de la science-fiction et la question des émotions dans un rituel de fertilité désabusé. Épisode (I feel nothing), créée en 2019 aux Brigittines, prolonge cette réflexion.

Production

Résidences et coproductions : CDCN Le Pacifique, CCN de Rilleux-la-Pape, Centre National de la Danse, CCN de Nantes, Les Subs à Lyon.

Soutiens : Région Auvergne Rhône-Alpes au titre de l’aide à la recherche et de l’aide au projet, DRAC Auvergne Rhône-Alpes au titre de l’aide au projet, Adami (L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-inter­prètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.)

Durée : 90 min

Tarif : de 11 € à 23 €

Distribution

Conception et chorégraphie :
Malika Djardi

Interprétation :
Malika Djardi, JB Gillet, Thomas Laigle, Baptiste Lenoir, Jean-Mario Milanese, Jemma Sneddon, Primož Sukič

Vidéo :
Malika Djardi et Vincent Jugnet

Création musicale :
Tom Pauwels et Primož Sukič

Scénographie :
Malika Djardi avec Julien Quartier et Anton Feuillette Création lumière : Thomas Laigle

Costumes :
Marie Colin-Madan et Heley

Voix-off : Fanny de Chaillé

Skateboradeurs invités :
JB Gillet, Arnaud Wagner (en cours)

Parcours Le monde comme il va

Parce que certaines grandes formes nous parlent de notre vie, de notre société et des ses vicissitudes.

Yvann Alexandre, Se méfier des eaux qui dorment (Théâtre de la Cité internationale)
+ Pierre Pontvianne, Percut (Les Abbesses)
+ Malika Djardi, Pier 7 (Théâtre de la Cité internationale)

Pass 3 spectacles : 45€