20 & 21 Jan > 20h30
Cdc Atelier De Paris

Sylvain Prunenec

Zugunruhe, état d’agitation avant la migration

Création

Au chevet de cette nouvelle création de Sylvain Prunenec, Fernado Pessoa et les oiseaux veillent. « Je ne change pas, je voyage » confiait cet écrivain et poète aux multiples noms et personnages. Plus qu’une démarche ou une posture, le choix de dissimuler son identité par la multiplicité a en réalité composé un être comme agrandi, enrichi, certes diffracté, fertile, sans doute inquiet. Quant aux oiseaux, le chorégraphe s‘intéresse à cet état d’agitation particulier qui les traverse avant la migration, cette énergie aussi inquiète, Zugunruhe, préludant au déplacement, à l’envol.
« Dans un mouvement continu et irrégulier, deux corps baladent leur regard inquiet sur le pic d’un paysage inconnu, sauvage. Agitation avant la migration. Intranquillité. Élan. » murmure Prunenec. Car la recherche vitale de l’ailleurs s’associe à la recherche de l’assurance d’être. Corps habités, identités mouvantes ? Corps déplacés, identités changeantes ? La danse proposée toute subtilement tissée interroge au plus concret de la vie, le corps, sans oublier ceux qui traversent aujourd’hui nos territoires, nos sociétés.

Sylvain Prunenec a été interprète pour Odile Duboc, Dominique Bagouet, Trisha Brown, Hervé Robbe, Boris Charmatz, Deborah Hay, Olga De Soto, Olivia Grandville ou encore Dominique Brun. Depuis 1995 au sein de sa compagnie, l’association du 48, il crée ses propres pièces mais également des performances, des improvisations en extérieur ou dans des centres d’art. Depuis 2015, Sylvain Prunenec est en résidence longue dans le Paris Réseau Danse. Vos jours et vos heures, d’après le roman Les vagues de Virginia Woolf est sa dernière création.