29 & 30 janvier – 20h
Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
Dans le cadre du festival On y danse

 

Julie Bougard

Drache &
L’ogre de Tervuren

 

PT : 10 € — TR : 8 €

 

Réserver

 

La Belge Julie Bougard, dans ces deux solos, endosse justement le rôle de la sociologue espiègle de la belgitude ! Deux pièces chorégraphiques dédiées et inspirées du plat pays.
A chaque fois, une vision personnelle, poétique ou décalée.
Drache est plutôt un hommage à la culture dans sa plus grande acception, de Brel à Hergé, de Bosch aux bâtisseurs de cathédrale. L'ogre de Tervuren est, pour sa part, une incursion dans le cyclisme via la figure héroïque d’Eddy Merckx, en proie au doute en cet été 1969…
A chaque fois l'évocation touche juste, émeut. Les mots, les images, la danse se tissent et créent un climat propice, sensible, qui glisse du politique à l'artistique. Ainsi l'image intérieure et rêvée de son pays surgit, s'épanouie. Truculence, humeur, humour aiguillonnent heureusement ce one belge show.

Julie bougard 1
Conception et interprétation :
Julie Bougard
Illustrations et vidéos : Lucas Racasse (Drache), Julie Bougard (L’ogre de Tervuren)
Musique : Jacques Brel, air de la ducasse de Mons, air des Gilles de Binche, Dirk Walter
Crédit photo : Lucas Racasse
Production : Bougy Productions asbl
Soutien : Compagnie Hybrid/ Bud Blumenthal, Le Grand Studio
Remerciements à Thomas Lebrun
Après des études de danse classique, Julie Bougard se forme à la danse contemporaine à Londres. Elle danse ensuite pour Joanne Leighton, Thierry Smits, Alain Platel ou Jan Lauwers. Elle crée sa première pièce,
On n’entend plus rien, en 1996. Toujours interprète, notamment chez Thomas Lebrun ou Bud Blumenthal, elle participe à la création de l’opéra Parsifal mis en scène par Roméo Castellucci (2010).